Logo AFCA.jpg
Vague V2.png
Chirgurgie ambulatoire v2.png
100�_Digital.png
Journee_Speciale.png
Logo JAB 2021.png
Date.png

JOURNEE SPECIALE JAB 2021

100% DIGITALE, 100% INTERACTIVE

Lors de JAB 2020, vous avez envoyé 338 questions via SMS pendant les 2 journées de JAB. Toutes n’ont pas pu être toutes posées aux orateurs. Mais nous les avons colligées et analysées plus tard, pour tenter d’en tirer des enseignements :

1. Les questions ont changé comparées aux années précédentes : il y a encore quelques années, les principales questions auxquelles nous étions confrontés concernaient la réglementation de la chirurgie ambulatoire : "combien d’infirmière faut-il en UCA ? les infirmières doivent-elles être dédiées à l’UCA ? Un séjour de moins de 24 heures est-il un séjour ambulatoire ?"

2. Lors de JAB 2020, la majorité des questions (46 %), concernaient l’organisation et le management de la chirurgie ambulatoire. 

Et c’est un point central : La chirurgie ambulatoire est avant tout une organisation, portée par une équipe. Nous n’insisterons jamais assez : 1- Une organisation avec une planification des soins pluridisciplinaire, transversale en constante évolution, axée sur deux objectifs : une réhabilitation postopératoire en moins de 6 heures, et une gestion planifiée des risques de complications postopératoires incluant celles pouvant survenir après le retour à domicile ; 2- Une gestion des flux des patients pour minimiser les temps d’attente, le croisement avec des patients non ambulatoires. La vague COVID-19 a plus que démontré que les établissements de soins sont maintenant sensibilisés par la question des flux et les projets, les re sectorisations et l’accompagnement des professionnels aux nouvelles nécessités et pratiques. 


3. La prise en charge globale du patient jusqu’en ville avec les mêmes objectifs ; poursuite 1- de la réhabilitation améliorée après chirurgie nourrie de l’Evidence Base Medecine (EBM) et 2-de la gestion des risques de complications postopératoires y compris après le retour au domicile car les patients ne quittent plus l’hôpital complètement guéris. Mais il ne s’agit pas de refaire l’hôpital à la maison.

 
4. Mais l’autre grande demande était celle de recommandations.

Il existe un besoin de plus de coopérations entre professionnels de santé, sociétés savantes, transversalités pour aider les équipes à appliquer les meilleures pratiques ou s’en inspirer et les adapter localement. 
 
Le 25 juin lors de JAB 2021 tout digital et interactif, il vous faudra utiliser le Tchat pour poser vos questions : comme à chaque fois, il sera difficile de répondre à toutes, mais nous garderons toutes vos questions pour y répondre, quelques jours plus tard : soit par réponse directe de l’orateur, soit par réponse d’un membre du Conseil d’Administration de l’AFCA, soit sous forme d’une Newsletter : nous nous y engageons, comme pour les questions posées sur le site de l’AFCA.
 
A l’AFCA, nous sommes convaincus que la période COVID19, va faire comprendre à tous cette urgente nécessité de faire confiance aux équipes des établissements pour trouver les organisations performantes en termes de qualité, de sécurité et de flux. 
Les JAB 2021 seront un moment privilégié pour aller vers toujours plus d’autonomie des organisations et des équipes au sein d’un ensemble territorial coopératif. C’est la seule dimension qui offrira le goût aux professionnels de venir travailler dans les établissements de santé et s’engager à long terme dans la transformation de leur pratique. 

Inscrivez-vous vite, un tarif unique de 150 euros sera demandé à chaque participant. L'inscription par convention de formation est toujours possible.

Le programme sera adapté au format 100% digital mais soyez rassurés, il restera riche, interactif et formateur.

 

Vous pourrez également retrouver l'ensemble du contenu des sessions en replay pendant 1 an !

XVMff78196e-cd0e-11e6-b990-105344b97ab7.